Activité du mercredi : OCEADE !

Pour ce quatrième mercredi de temps-partiel, j’ai choisi d’emmener chouchou à Oceade !  À 7 minutes à pieds du métro en direct depuis l’école, autant en profiter avant sa fermeture. :)

Nous avions déjà été ensemble l’été passé et je savais à quoi m’attendre, au niveau de l’installation et au niveau de l’appréciation de l’activité par le petit. Comme pour le deuxième mercredi ensemble je n’ai pas eu autant de chance à la piscine Espadon et où il y avait plein de monde, pourquoi ne pas tenter autre chose ?

À la caisse, certes, les prix sont différents d’une piscine communale : 19€ pour moi, gratuit pour lui (- d’1m30).

J’entends souvent parler d’Oceade comme un vieux brol, détrompez-vous. Les bassins n’ont peut-être pas été rénovés, mais les vestiaires et les douches ont l’air flambant neufs.

la seule photo que j’ai eu le temps de prendre

La décoration boisée plaira aux adeptes du « style chalet » dont je fais partie. :) Il y a plusieurs cabines familiales et une machine pour faire de la monnaie pour les casiers (pièces de 1€ nécessaires). C’est grand, spacieux, et propre.

Nous voilà prêts à aller kiffer les vagues.

Première approche difficile, le petit à peur. Nous voilà dans le petit bassin où des installations donnant l’air d’une plaine de jeux lui inspirent plus confiance. Pas de chance, il y a un énorme seau de la taille d’une baignoire qui se remplit au plafond petit à petit, jusqu’à se vider sur la tête…. évidemment ça a été pour notre pomme, et autant vous dire qu’un enfant de trois ans ne trouve pas ça rigolo du tout, DU TOUT. :D « Maman les blakkk c’est pas rigolo ! » Perso la scène m’a bien fait rire, jusqu’à ce que je me rappelle que je m’étais lissé les cheveux quelques heures plus tôt. ;-)

Nous revoilà dans le grand bassin où il y a deux petits toboggans et surtout : les vagues ! Mais non, Monsieur ne veut pas entrer dans l’eau, il faudra bien 2 sessions de vagues (tous les quarts d’heure?) pour qu’il entre dans l’eau orteil par orteil, jusqu’à apprécier et vraimetn s’amuser dans l’eau. Je suis patiente mais pour vous donner une idée, j’ai eu le temps d’étudier attentivement étudier le détail du carrelage de la piscine dont les motifs se gravaient d’ailleurs dans le gras de mon derrière. A la fin de notre visite par contre, il aura d’ailleurs un peu trop confiance à mon goût et voudra aller dans la grande profondeur :O.

Au niveau de la foule et du public, c’était calme pour un mercredi après-midi. Un groupe d’ados qui faisaient les cons m’a paru un peu pénible de loin. Mais ils ne cherchaient pas les misères aux inconnus. Je n’y aurais peut-être pas envoyé des jeunes filles en fleurs seules.

Comme après chaque activité, le plus difficile est de lui faire quitter les lieux. La lumière du soleil couchant mettant l’accent sur des liquides corporels inconnus flottant à la surface de l’eau, j’avais hâte de partir. J’ai du lui vendre le goûter qui l’attendait dans son cartable pour qu’il veuille bien sortir de l’eau. Perso, j’avais plus faim.

Les commentaires ne sont pas autorisés.