Une journée à Noirmoutier

Ca y est ! Troisième jour au camping Sandaya de Noirmoutier, je prends le temps de vous raconter nos aventures. Notre trajet, notre arrivée et les premières activités n’ont pas été de tout repos !

Gérer trois enfants en vacances, ça épuise. Et une fois le soir venu, je dors :D Mais je tiens bon ce soir pour vous raconter nos premiers jours au Camping Sandaya de Noirmoutier (domaine Le Midi).

Ce matin, après le petit-déjeuner et petit ménage matinal, nous avons été en « mission coquillages » sur la plage. Il faut dire que notre logement à quelques pas de la mer. Depuis la terrasse où je vous écris, j’entends le bruit des vagues. Tout est très calme, ici.

La première semaine de juillet, c’est déjà les vacances en Belgique, mais pas encore en France. J’ignorais ce bon plan. Le camping est donc méga calme, la ville de Noirmoutier également.

Premières vacances en voiture pour moi

C’est la première fois que je pars en vacances en voiture (en dehors de la Mer du Nord). Aucun des aprioris que j’avais ne s’est confirmé : toutes les toilettes étaient propres et les aires de repos nickel. Même pas drôle.

Le trajet s’est passé presque sans embouteillages. Une fois dans la voiture, nous avons lancé Waze et suivi aveuglément. Confiance en la technologie, nous ? Totalement ! Il n’a fallu que 37 minutes pour que le plus petit de minis demande « on est bientôt arrivés ? » 😂 Ma vessie a eu plus de mal que les leurs. 🙄

Par contre, le tour de France bloquera le pont qui rend accessible l’île de Noirmoutier le jour du retour, ça n’arrive qu’à moi. Nous pensons donc rentrer la veille au soir. Comme les Diables joueront, les routes seront peut-être calmes ? :p

Bienvenue au camping

Comme activités, malgré que nous la jouons « repos », on a quand même déjà fait quelques trucs !

La piscine du camping, forcément. Alors que je ne le visualisais pas bien sur les photos, la pataugeoire pour les minis est très bien délimitée, super safe.

La plage, aussi.

Une publication partagée par Florence Manente (@flexyflow) le

On s’est fait un délicieux restaurant en famille (le Rafio), découvert sur Foursquare. #confianceenlatechnologie

Nous avons visité le château de Noirmoutier où les minis se sont pris pour des chevaliers.

Nous avons goûté des crêpes beaucoup trop bonnes. Quand j’ai été demander une deuxième tournée, la vendeuse m’a dit « ah oui, quand même… » je l’aurais bien étouffée sur le moment. Par réflexe je me suis justifiée (oui, mon fils m’a taxée ma crêpe….) mais d’un autre côté, j’en mange 10 si je veux ! Elles sont trop bonnes. 😢

Le logement au camping Sandaya

Nous avons reçu un tipi au bord de la mer, le plus haut tipi de la plus haute dune (à la Shrek). Avec le vent de la mer, la nuit, cela fait pas mal de bruit mais mon amoureux aime bien (ça lui rappelle le bateau), vis ma vie avec un mec BCBG. :D Le premier soir, il y a eu un orage, j’ai cru qu’on allait y passer mais lui s’est endormi sans problème « ça me berce ». Tu m’en diras tant. 😂

Les enfants ont chacun leur couchette avec une petite lampe pour gérer leur heure de dodo et lire tranquillement après le câlin du soir. Leurs espaces sont séparés par une étagère, chacun a son intimité mais ils peuvent papoter.

Dans l’îlot central, tout le nécessaire pour ranger la nourriture et cuisiner.

Les parents dorment à l’étage, et l’escalier n’est pas tout à fait safe pour les enfants. Interdiction de monter, c’est pas plus mal ! 😜

Les premières heures sur place, il a fallu prendre nos marques et surtout instaurer des règles. A cinq dans un 34m2 sans personne qui vient faire le ménage, c’était essentiel. Les enfants particpent. Chacun gère son espace, débarrasse, range. On s’occupe de soi et on s’occupe des autres. On partage, on se fait plaisir et on fait plaisir.

Des vacances où l’on apprend et on grandit.

L’environnement

Il y a plein de papillons, de lézards et des coquillages aux alentours, ce qui passionne mon fils. Quand il trouve une pomme de pin il hurle plus fort que Rodrigo Beenkens si on gagnait la Coupe du Monde. Un tel enthousiasme pour la nature, je ne peux que l’encourager.

J’ai croisé un lapin. Je lui ai dit que si il continuait de marcher calmement en observant il en verrait peut-être un aussi. #astuce2maman

En tous cas on ne peut pas rêver mieux pour prendre un bon bol d’air pur, à quelques mètres de l’Atlantique.

Je n’ai vu AUCUNE crasse parterre. Que ce soit dans le camping ou sur la plage. Ce que j’ai vu de Noirmoutier était nickel aussi.

Nous avons expérimenté la super plaine de jeux du camping (avec château gonflable ! et trampoline !!). Il y a un kids club mais nos enfants n’étaient pas chauds à l’expérimenter. Peut-être d’ici la fin du séjour ?

Noirmoutier

Je suis un peu dégoûtée, vu les retours que j’ai de plein de contacts depuis mon arrivée ici, j’ai l’impression de découvrir 1000 ans après tout le monde le PLACE TO BE de la Côte Atlantique. Le Knokke de presque-la-Bretagne. On ne me dit jamais rien.

expo photo au château de Noirmoutier

Hier soir, j’ai suivi le match des diables par procuration sur Twitter. Autant dire que c’était légèrement frustrant. J’aurais pu aller jusqu’au « coin animation » du camping mais les enfants ne dormaient pas encore et je n’ai pas assumé un départ pour cette raison « Flo va voir un match et boire une Jup’ bonne nuit les kids » .

A ce sujet, eux dorment comme des bébés. Des réveils à 9h30 ça n’arrive pas tous les jours. Dire que la semaine prochaine on les remet en stage pour aller bosser, quel gâchis. :D

Heureusement, ils se réjouissent… tout en savourant chaque jour « à la mer ».

En toute transparence
Comme je vous l’ai expliqué dans un article précédent, nous avons été invités par Sandaya à tester leurs installations. Le logement nous est offert, en contrepartie nous vous racontons nos aventures sur le blog. Nous avons par contre payé le trajet et gérons les activités et nourriture sur place.