fbpx

Koselig : comment passer un hiver cosy chez soi

Le temps se rafraîchit, le soleil se fait plus rare, la nuit s’installe beaucoup trop vite…ca y est, l’hiver arrive. Et pas n’importe quel hiver : un hiver marqué par les restrictions sanitaires pour lutter contre le coronavirus. Et si on profitait de cette période pour se poser, relativiser, prendre du temps pour soi et ses proches avec des soirées placées sous l’égide du cocooning. C’est le moment de s’inspirer du mode de vie zen des pays scandinaves : appelée Hygge au Danemark, Lagom en Suède, ou encore Koselig en Norvège, cette philosophie de vie prône le minimalisme, la simplicité et le retour au chez-soi.

« Il n’y a pas de mauvais temps, que de mauvais habits »

Ce proverbe scandinave, qu’on retrouve aussi bien en Suède qu’en Norvège, nous inspire en cette période hivernale. Et ce n’est pas parce qu’on reste bien au chaud chez soi qu’on ne peut pas adopter une tenue qui colle avec la saison. On oublie l’élégance et on mise tout sur la chaleur et le confort. À nous les combinaisons à capuche en pilou pilou, les pulls en laine avec motifs et les mitaines qui nous permettent de tenir un bon bol de chocolat (ou de vin) chaud sans se brûler. Pour garder les petits petons bien au chaud, on enfile des chaussettes tricotées à la main et des pantoufles en laine feutrée disponibles en de nombreux coloris sur le site de Wenz. Pour compléter le look, on s’enveloppe dans un cocoon en plaid avec toute sa famille et on met le son d’un feu de cheminée en bruit de fond. Relaxant à souhait ! Vous ne verrez pas les heures passées.

Une maison koselig en quelques étapes

Dans les pays scandinaves, lorsque la nuit tombe dès 15h. on peut voir les maisons se remplir de lumières. Mais pas n’importe laquelle : celle des bougies et guirlandes qui rappelle la période de Noël. Le Koselig mise sur une lumière douce pour venir apaiser les sens, calmer les esprits et réchauffer les cœurs. C’est le moment de faire le plein de bougies en cire d’abeille et d’en allumer un peu partout dans la maison, en hauteur pour éviter les accidents malheureux. Pour rester dans la mouvance minimaliste du Koselig, aménagez votre maison de façon à avoir une place pour chaque objet, cela favorise l’apaisement. Vous pouvez également en profiter pour installer une décoration plus cosy avec des tapis en (fausse) fourrure et des coussins à foison, tandis que des plantes et des objets en bois vous permettront de rester en contact avec la nature. Si vous le pouvez, réunissez votre famille autour d’une table commune où vous pourrez manger des plats réconfortants, discuter, jouer à des jeux de société…bref, vous retrouver.

Se déconnecter, enfin

Habit, décoration, le Koselig peut paraître bien superficiel. Pourtant, il n’en est rien : toutes ces étapes nous amènent à nous dépouiller du poids de la société et à nous concentrer sur nous, la famille et la nature. Pour compléter cette philosophie de vie zen, il est nécessaire d’éteindre son smartphone, de se déconnecter des réseaux sociaux, d’éviter tout écran et de remplacer Netflix et Disney + par des livres et des histoires à partager. Au départ, cela peut faire peur car on est tellement habitué à s’entourer de technologies et de bruits pour combler le vide de l’hiver. Mais ce n’est pas un hasard si la Norvège fait partie des pays les plus heureux du monde. Au lieu de se connecter à des écrans, les Norvégiens se connectent à la Nature ! C’est ce qu’on appelle le friluftsliv (« free-loofts-leev »), qu’on peut traduire par « la vie à l’air libre ». En effet, les habitants ont l’habitude de sortir pour aller se promener en pleine nature, peu importe le temps. Cela permet de réduire la pression artérielle, l’anxiété et la dépression tout en renforçant les défenses immunitaires. Et surtout, d’avoir du temps pour soi, enfin.