Early rider : mon expérience du deux roues avec les enfants

Sans mettre de la pression sur mon fils pour qu’il apprenne à rouler à vélo rapidement, je ne voulais pas faire les choses de travers. L’un dans l’autre, il a donc appris à rouler à deux roues à trois ans. Je vous explique tout ça !

Motricité libre

Tout a commencé avec ce concept de « motricité libre » lu çà et là. Enceinte, je me suis intéressée au courant de « maternage proximal » (ne décrochez pas encore). Pour résumer, on répond aux besoins de proximité des bébés. Si je devais résumer à ma manière, je dirais qu’en cas d’attaque zombie, on survivrait parce qu’on n’a besoin de rien ni personne. 😇

Réfléchissez plutôt : allaitement, cododo, couches lavables ou hygiène naturelle, portage, diversification menée par l’enfant… ça ne vous parle pas ? Sautons directement à la motricité libre.

La motricité libre, c’est laisser son enfant découvrir seul ses mouvements et sa capacité à se déplacer. En pratique, ça veut dire ne pas mettre son bébé assis tant qu’il ne se met pas assis seul, pas de trotteur, transats… mais aussi : ne pas donner la main quand on apprend la marche, ou encore…

Commencer par la draisienne

Pour rouler à vélo, il faut maîtriser l’équilibre. La draisienne, c’est idéal comme premier deux roues. Si vous voulez que votre petit apprenne facilement à rouler à deux roues avec pédales, n’achetez jamais de vélo à 3 ou 4 roues (j’ai même oublié le nom), commencez par la draisienne et zappez absolument l’étape des « petites roues ». Si vous optez pour l’étape des petites roues, l’enfant perdra tout l’équilibre acquis, posera tout son poids sans y penser, et pédalera, c’est vrai. Mais pour les enlever ce sera à ce moment-là seulement qu’il devra rapprendre l’équilibre. Bref, contre-productif.

Alors que la draisienne permet d’apprendre l’équilibre, et une fois sur le vélo de grand, il ne faudra qu’ajouter la gestion des pédales. Les doigts dans le nez !

Exemple de modèle que l’on peut offrir à un bébé et avec lequel il grandira :

Je vous conseille la lecture de cet article qui explique parfaitement mon avis sur la draisienne.

Après le SpheroVelo, abandonné rapidement parce que mon fils était grand et la hauteur pas ajustable, il est passé à la draisienne de luxe, la Kokua :

Il l’a reçue quand il avait un an et demi et l’a bien usée.

Passage au vélo « de grands »

Quand j’ai senti qu’il était super (même trop) à l’aise sur la draisienne, on a réfléchi au vélo à pédales. Il avait trois ans et demi. J’ai parcouru Google en long et en large pour choisir son prochain destrier.

Je voulais le meilleur pour lui. Pour ne pas le dégoûter du vélo, pour qu’il apprenne facilement, et facile à gérer pour maman aussi.

Hors de question d’avoir un vélo décoré de plastique brandé Cars, Spiderman ou autre brol. Je viens de me mettre 80% des parents à dos avec cette phrase, mais désolée ma limite de parent est là :D

Early Rider 16″

Après avoir comparé toutes les possibilités, j’ai jeté mon dévolu sur le Early Rider 16″.

  • cadre en aluminium
  • le plus léger du marché (5,6kg !)
  • pas de chaîne mais une courroie, donc pas de tâche de graisse ni d’entretien nécessaire
  • grâce au système de courroie, il est plus facile à démarrer et même de pédaler (besoin de moins de force pour plus de vélocité)
  • selle en cuir confortable
  • grandes jantes donc plus durable (l’enfant grandit avec)
  • freins très réactifs et adaptés aux petites mains
  • design magnifique évidemment

Outre son look, le poids était intéressant pour moi, puisqu’on ne le trimballe pas en voiture pour le sortir au parc. Non on va à vélo ou à pieds au parc. Si il marche, je peux le porter d’une main.

Le prix ?

C’est là qu’il faut bien réfléchir puisque le vélo coûte 400 euros. Les ecochèques ont allégé la note (j’ai fait une récolte dans la famille :D).

Je ne vais sûrement pas me justifier, chacun fait ce qu’il veut de ses petits sous, mais je l’ai vu comme un investissement. Si, grâce à ce vélo, il y prenait goût et apprenait facilement, c’étaient autant de stages d’apprentissage au vélo à ne pas faire. 😇 De plus, je n’aurai aucun mal à le revendre. #économiecirculaire 🤣

Où l’acheter ?

J’ai d’abord passé la porte de Velodroom rue Van Artevelde. Je suis rentrée, j’ai dit bonjour au vendeur qui m’avait vue… j’ai compté jusqu’à trois et suis ressortie. J’ai 400 boules à mettre dans un vélo et tu me réponds pas ? Plutôt CREVER que de te donner 1€. #boycott

J’ai donc fait la même expérience chez Velofixer rue des Pierres, j’ai dit bonjour et, oh miracle, on m’a répondu ?

Le futur vélo de mon fils m’attendait sous un spot, tel l’élu.

J’ai pris quelques infos, réservé le vélo et décidé de revenir l’acheter avec mon fils, pour être sûre qu’il lui plaise malgré tout.

 

Verdict ?

Nous sommes sortis du magasin, on a été sur le piétonnier et après quelques explications sur les pédales et les freins, il a immédiatement roulé. Dans la vidéo ci-dessous, ses tout premiers coups de pédales, certifié sans trucage !

Sécurité

Pour la première fois il n’avait pas de casque (premières images sur le piétonnier en sortant du magasin), mais dès la première sortie de la maison et promenade au parc j’ai imposé le casque non-négociable. Le Père Noël lui a apporté des lampes rechargeables par USB pour continuer de rouler l’hiver.

J’ai vu qu’ils vendaient chez Veritas des autocollants réfléchissants originaux (il y a même du fil à tricoter réfléchissant !?). Ce sera le prochain « pimpage » sécurité de notre précieux.

Entre son casque orange et sa veste orange, vous vous doutez bien que je fais attention à ce qu’il soit vu !

Conclusion

Il a passé l’été dessus (l’hiver aussi). Il a une aisance déconcertante, il n’est jamais tombé avec.

Je me suis rendue compte en achetant des pansements la semaine passée pour nous que mon fils ne savait pas ce que c’était, il n’en a jamais porté. Et ça, je suis persuadée que c’est notamment grâce à la motricité libre. 😉

Où acheter le Early Rider

Chez Velofixer notamment avec vos éco-chèques (ou pas), ou sur Amazon ci-dessous.

Des questions ? J’y réponds volontiers sur Facebook, Twitter ou Instagram.