fbpx

Paye ta convalescence à la campagne

Jeudi, j’ai déclaré forfait au boulot. Telle une tapette, à midi j’ai demandé au chef si je pouvais rentrer. Sale début de migraine, rhume bien dégoulinant, mal de gorge, crevée, ça n’allait pas.

Il faut dire que j’ai un peu de mal à me faire à mon rythme du boulot… en fait je vis une situation particulière: mon premier boulot, je l’ai trouvé à Liège! Deux fois par semaine, je vis la vie d’un tas de navetteurs qui se lèvent tôt, bien trop tôt pour arriver au bureau. Quand je vais à Liège, je passe la porte de chez moi à 07h31, pour prendre le tram jusqu’à la Gare du Midi. Là, j’embarque pour le train de 07h57 arrivée 9h à Liège. Puis, il faut prendre le bus jusqu’au Carré où se trouvent les bureaux.

Autre point particulier, j’ai une activité complémentaire qui me demande attention, concentration, réactivité, rendez-vous, networking, soirées, réunions… Alors oui, sans honte, je bénis le ciel et profite un max de ne pas avoir d’enfant, du temps (un peu) et de l’énergie (PLEIN). Par contre, il n’y a pas un matin où je ne culpabilise pas de laisser Killer à l’appartement. :/ soit…

Et donc, jeudi, ça n’allait plus.

Après avoir dévalisé la pharmacie et le petit Delhaize des Guillemins, j’ai contemplé les champs ensoleillés qui me séparaient de Bruxelles.

J’ai travaillé depuis ma chambre transformée en sauna (l’avantage d’un trou de 9m², c’est vite bouillant). Le vendredi, toujours dans un sale état et épuisée malgré mes 12h de sommeil de la nuit (oui, DOUZE!), je n’ai pas résisté à la tentation des thermes de Spa.

Les thermes de Spa

OMYGOD! I LIKE!


(source photo: thermesdespa.com)

Si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas. (accès et tarifs)

Vendredi c’était la deuxième fois que j’y allais. La première fois était un dimanche: longue file (30min?) et bains blindés. Impossible de s’incruster dans les bains à bulles, à déconseiller.

Mais vendredi soir, il y a les nocturnes! Ouvert jusque 22h, et à mon grand étonnement à notre arrivée c’était bien vide, le kiff total!

Au programme: ptit tour dans la piscine, sauna, hammam, retour dans la piscine, bain à bulles à côté d’une nana qui tient la tête bien haute pour pas éclabousser ses wayfarer (LOL), OH BEN RE SAUNA? re hammam, fous rires sous lumière de wood et repos sous IR! J’ai un peu attendu avant d’expliquer à mon amoureux que l’infrarouge ne faisait pas bronzer :D huhuhu!

Lumière de wood:

Cette lumière bleue produite par des lampes de wood provoque une grande décharge d’ions négatifs qui permettent l’élimination de polluants, facilitent la respiration et la détente.
La diffusion de musique douce et d’arômes apaisants créent une ambiance unique, propice à la détente et au repos.

Sans offense, moi, sous des simili black lights avec de bruitages de mouettes, je me bidonne! Déjà que l’effet sur mon bikini blanc est de toute beautéy! mais alors quand on commence les grimaces avec les dents, je ne tiens plus :-) Âge mental 4 ans et demi, OUI, mais assumés! o//

D’ailleurs je ne sais pas si je kifferais tant mes visites aux Thermes de Spa sans ces fous rire. L’aspect repos et détente, ça me va 30min mais après je m’embête.

On a aussi été checker les prix des soins “au cas où” (on les connaît ces au cas où, hein ;-)), mais je trouve ça vachement cher, comparé aux massages de Catherine par exemple, que je recommande (allez-y de la part de Florence ^-^).

Ah, et hier on n’y a pas été, mais si vous cherchez un endroit sympa où manger à Spa je ne puis que vous recommander le Bouchon gourmand. La raclette qui fond à table c’est juste le kiff total.

Quoiqu’il en soit, j’en suis sortie requinquée, ou PRESQUE! Je me suis endormie à 21h30, avec des petits sursauts “ah nan je devais encore te montrer une vidéo sur youtube!” aux environs de 22h25, suivi d’un long dodo jusque 10h. Là, je pense m’en être remise.

Mais c’était dur.

Trop dur.

-Chéri, je viendrais bien vivre à Verviers en fait…
-Ah oui pourquoi?
-Parce que c’est près des Thermes de Spa!

o/
HUHUHU!