fbpx

J’ai testé pour vous : 10 semaines chez Basic Fit

C‘est un grand jour ! Aujourd’hui, ça fait 10 semaines que je vais chez Basic fit, et je vous raconte TOUT ! 

D’ailleurs, je brosse ma session du lundi soir pour enfin avoir le temps de faire un blogpost. J’y vais précisément trois fois par semaine, dès que bébé est au lit, je fonce. Le week-end, j’attends sa sieste, mais ça craint particulièrement parce que quand je rentre il est en pleine forme et moi épuisée. Du coup, je concentre mon énergie sur les soirées. 😏

Du jour au lendemain

J’avais beau avoir un club à côté de chez moi, être fan de leurs pubs, trouver les prix très corrects, kiffer secrètement Marouane Fellaini, je n’avais jamais passé le cap.

Après mon accouchement, j’ai perdu mon poids de grossesse sans trop y penser.

graphique-withings-poids

Mais comme vous pouvez le voir sur ma courbe de poids, je suis comme qui dirait retombée enceinte aussitôt. Fatigue, grignotage, un bébé en gras a poussé autour de ma personne, m’enrobant lentement mais sûrement.

Un lundi (ça commence toujours un lundi ces conneries, cherchez pas), j’ai mis la OLA (pas la glace, du coup). J’ai commandé des baskets sur Zalando et HOP, en route vers Basic Fit !

En moonwalk

Mais le truc la première fois qu’on va au sport, c’est qu’on a le trac. Enfin je sais pas vous, moi oui. J’ai donc longé le club et…

ça va pas être possible, non.

Comment dire? Il y avait cinq ou six mecs à la réception, j’étais même pas à l’aise en passant devant, alors dedans?

Le plan B

J’ai donc continué ma route jusqu’à l’arrêt de bus, direction le Basic Fit Ladies Only un peu plus loin, place Saint-Denis. Pas bête !

Moi qui étais plutôt contre les clubs réservés aux femmes pendant le fameux débat d’actualité, j’étais en une fois vachement emballée ! La dame à l’accueil a pris le temps de répondre à mes nombreuses questions. Normalement, aucun coaching, mais elle a du avoir pitié de mon air d’animal apeuré et perdu, et m’a fait faire le tour du club en m’expliquant les bases des machines.

Ensuite, c’était plutôt simple, j’ai observé autour de moi et ai apprivoisé les différentes machines petit à petit.

Mais le club Ladies Only était plus loin. Et avec le trajet, rentrer à 22h30 et encore prendre sa douche, ça se ressent après quelques jours.

Les douches, parlons-en.

C’est une des questions qu’on m’a le plus posée discrètement depuis que j’y vais. Comment sont les douches ? Et bien, sur 3 clubs, il y avait à chaque fois une configuration différente. Complètement fermée ou en mode open (sans vue directe depuis le vestiaire, quand même), tout est possible. Mais je préfère rentrer suante à la maison et me faire un petit peeling tranquillou chez moi.

Le souci au club où je vais maintenant, c’est que tous les soirs il y a trois gonzesses cheloues qui débarquent, et la dernière fois quand je suis rentrée dans le vestiaires elles étaient nues comme des vers plantées devant moi à parler de leurs corps et autant vous dire que ce fut un moment plutôt gênant. Après cette vision qui m’a fait vomir dans ma bouche (sorry les filles), j’ai décidé que je débarquerais habillée en beau collant rose ans passer par le vestiaire. Heureusement il y a des casiers un peu partout, pas besoin de prendre de risque.

Résultat ?

Vous le voyez sur mon graphique, j’ai perdu 5 kilos en 10 semaines ce qui est plutôt cool. Niveau alimentation, j’ai essayé de faire attention mais vraiment, ça avait l’effet inverse, donc j’ai tout misé sur le sport. Je mange de toute façon équilibré, mais je dépense plus, j’évite juste les trop gros pièges caloriques et j’ai réduit les quantités aussi, à mon rythme.

Alors qu’au début je soulevais des mini-poids, je commence à sentir ma force, ça fait plaisir. Sous le gras, les muscles.

Au niveau du cardio, j’ai commencé par beaucoup courir, mais après avoir eu des légères douleurs aux genoux et à un pied, je me suis dit que je varierais plutôt les plaisirs. Ma machine préférée : l’escalator, aucun rapport avec mon employeur, vraiment. ;-)

Et alors que j’avais peur des gens que je pouvais croiser sur place au début, je pense avoir tout vu : une fille qui fait du step en doudoune, une sportive de 8 ans max, des bodybuilders en veux-tu en voilà, mais surtout (et ça, j’ai du mal), des gonzesses prennent clairement les lieux pour un salon de thé. Je préfère vachement le club mixte, du coup.

Bref. :-)

Maintenant, j’arrive là-bas vers 20h et à 21h30 je suis partie. Théoriquement, à 22h je peux être en train de pioncer. Ca occupe bien mes semaines et c’est gai de voir l’évolution.

Un des grands avantages de Basic Fit c’est qu’on peut aller dans n’importe quel club n’importe où en Belgique et comme il y en a vraiment partout, on peut changer d’air facilement.

Post non-sponsorisé, j’ai pris l’option Flex (évidemment) à 23,99€/mois. :D