fbpx

3 semaines après la laparoscopie

Je n’ai pas trouvé de titre plus glamour pour vous donner de mes nouvelles. Désolée 🥰

Le 26 juillet, je me faisais opérer pour soigner mon endométriose par laparoscopie.

Ce lundi, je suis retournée au travail, après deux semaines de convalescence. Si la première semaine a vraiment servi à se remettre physiquement de l’anesthésie générale et du choc physique de l’opération, la deuxième semaine j’ai essayé de me reposer sans trop réfléchir.

Il est vrai que si il y a eu un changement physique, aller mieux et avoir une vie normale m’a retournée émotionnellement. Avant ça, je ne me rendais pas compte à quel point j’étais mal, puisque je n’avais pas de référence.

Comme j’allais mieux, j’ai été très active sur les réseaux sociaux. Il fallait bien s’occuper ! J’ai aussi recommencé à broder, et j’ai quelques projets secrets dans les tuyaux. 😄

Mes bonnes résolutions post-opératoires

Pour l’instant, je ne suis pas très fière de moi.

Je me rapproche de plus en plus du régime anti-inflammatoire pour combattre l’endométriose mais pas encore à 100%. Hier, j’ai mangé midi et soir de la viande rouge et je l’ai bien senti. J’ai d’ailleurs trouvé ça très ironique de ne plus pouvoir manger de boeuf alors que mon chien y est allergique.

Comme j’étais habituée aux douleurs, j’ai fait le point avec mon médecin traitant en enlevant les points de suture. J’ai le nerf sciatique bloqué. Et ça fait une semaine que je ne trouve aucun kiné dans le coin qui ne soit pas en congé. Je déteste le téléphone donc je n’ai pas non plus harcelé, laissé 36 messages ou autre, mais… je ferais bien de ne pas laisser trainer ça.

J’ai aussi un doute par rapport à mon coeur : de l’endométriose sur le diaphragme pourrait expliquer certains symptômes que j’ai encore. Sauf que ça a été pendant deux semaines, et tout est revenu en allant bosser.
On est bien d’accord que vomir de la bile à l’arrêt de bus sur le trajet du boulot n’est pas normal non plus, même si c’est très imagé dans mon cas.

Voilà, il faut encore que j’arrive à discerner les éléments sur lesquels j’ai une influence et ce que je subis de l’intérieur et dois soigner tant bien que mal. ☺️

Cercle vertueux

Par contre, c’est assez fou ce que j’ai reçu comme propositions pour le blog en deux semaines à peine de réactivation… le plus gai étant évidemment de voir vos nombreuses réactions un peu partout, et ressentir le plaisir d’écrire.

J’ai reçu un mail d’un lecteur qui a lu mon article sur ma perte de poids et me demandait quelques conseils personnalisés, que ça lui ferait « trop plaisir » que je réponde mais j’ai le trac de répondre, trop de pression. 😂

Sincèrement, si j’avais de l’argent en trop, je m’achèterais du matériel photo et vidéo et je ferais plus de contenu dans un kiff total. Mais là c’est compliqué.

De grands changements arrivent

Outre la maladie et le blog, nous recevons les clés de notre futur appartement pour aller y faire les finitions ce jeudi. Avec les 3 enfants à la maison, on ne pourra pas aller ensemble pour peindre façon « jeune couple qui emménage » (j’adore ce cliché avec la belle salopette qui a juste quelques taches de peinture).

Déménager ne m’enchante pas du tout. Mais je garde la destination en tête et essaye que le voyage soit le plus facile possible. 💛