Test du robot aspirateur POWERbot VR 7000 (Samsung)

Je vais devenir une spécialiste du sujet, oui ! Un an après avoir acheté un Roomba, j’ai reçu de Samung le meilleur de leurs robots aspirateur : le POWERbot VR 7000. 

J’ai testé les deux dans deux appartements différents, puisque j’ai déménagé deux semaines après avoir accueilli le Samsung. Cela tombait plutôt bien puisque nous avons déménagé… dans un duplex.

L’attribution des étages a été plutôt facile : le Samsung va à l’étage avec tous les tapis. Avec ses  deux grandes roues qui le rendent « tout terrain », il gère parfaitement la montée sur tapis. Aucun risque avec l’escalier puisqu’il détecte automatiquement les trous et ne s’y jette pas. L’étage des tapis est aussi l’étage du chien : le Samsung broie tout ce qu’il aspire et le transforme en poussière. Aucun risque d’enroulage de cheveux ou de poils dans le mécanisme donc, facile !

les roues tout terrain

Le POWERbot VR 7000 s’adapte à la surface sur laquelle il travaille et aspire plus ou moins fort. Il cartographie les pièces grâce à sa caméra qui reconnaît… les plafonds, ou les meubles vu du dessous. :) Le robot mesure 97mm de haut ce qui lui permet de passer sous pas mal de meubles. Il robot est livré avec un mur virtuel. Il a déjà attrapé le câble de mon Macbook sans l’abîmer, ouf !

les brosses en caoutchouc sans cheveux enroulés autour <3

Le défaut que je lui ai trouvé : comme il aspire « en serpent » et pas de manière circulaire comme un robot rond, il avait du mal dans mon ancien appartement qui avait certaines pièces coupées en diagonale. Il détecte les murs et obstacles et s’y arrête à 15mm. Il a une brosse à l’avant qui va sortir et racler les coins comme une languette. Je n’ai pas réussi à capter ce moment captivant en vidéo malheureusement. ^^’

la télécommande

Le POWERbot se synchronise avec l’application Smart Home de Samsung (compatible avec l’application mobile IFTTT : faites un search « Samsung »), ce qui permet d’imaginer des scénarios créatifs. :) Exemple : Domino’s Pizza a créé un scénario « allumer le robot quand ma pizza est préparée pour que ma maison soit propre avant le début de la soirée pizza » :D.

Vous pouvez le contrôler depuis votre smartphone mais aussi grâce à la télécommande et à l’option « point cleaning », on pointe la zone à nettoyer au sol et le robot suit nos indications.
Pas de chance : l’endroit où nous en aurions eu le plus besoin est la cuisine… qui a un sol en verre. Le point ne s’y affiche donc pas. Je me dis que ça doit aussi buguer sur les sols trop foncés, à vérifier. :) Pas grave : la fonction « spot » permet de cibler les zones à miettes (toi-même tu les connais #viedeparent).

Conclusion

Il est ultra-efficace, s’entretient facilement et me paraît beaucoup plus « grand public » malgré ses options « geek » et sa haute technologie. :) Comme tous les robots, cela doit être complété par un vrai aspirateur, mais je trouve que vraiment, le robot suffit pour la surface, et que lorsque l’on passera avec l’aspirateur à la main, on prendra plutôt le temps d’aspirer les coins, plinthes et autres poussières.

Prochaine étape

Après la machine à laver et l’aspirateur, j’aimerais bien investir dans un purificateur d’air. Je vois dans IFTTT qu’ils peuvent se régler automatiquement selon le degré de pollution ou les niveaux de pollen enregistrés. :) Après tout, on passe un tiers de notre temps dans notre chambre… si elle est propre au sens propre (lol…) grâce à l’aspirateur, ce serait encore mieux qu’elle soit débarrassée de toute pollution. :)

Les commentaires ne sont pas autorisés.