Rencontre avec l'association SOS Bulldog

Comme vous le savez sûrement, je suis anti-commerce de chiens et pro-adoptions. Comme vous le savez peut-être, j’ai toujours rêvé d’avoir un bulldog anglais… voilà pourquoi je vais vous parler aujourd’hui de SOS Bulldog Belgium ASBL!

Beaucoup de choses ont changé depuis que Kiki est parti: plus de promenades, plus de choukkechien content de me voir le matin ou quand je rentre le soir, plus de câlins mais aussi plus de poils, plus de vomis, plus de culpabilité de le laisser seul la journée, ou de ne pas pouvoir aller en ville avec lui ou le lacher au parc parce qu’il était asocial.

Cela n’empêche que j’ai pensé à mon futur chien, sans vouloir aller trop vite.

Déjà, il a fallu négocier avec Quecoeur, ce qui ne fut pas une mince affaire.

Puis, par hasard, je suis tombée sur le groupe Facebook de SOS Bulldog, une association qui recueille des bouledogues (français), des bulldogs anglais et américains, et se chargent de leur trouver une famille qui correspond à leurs besoins.

Pour adopter chez eux il faut remplir un formulaire, puis on reçoit la visite d’un bénévole qui regarde les conditions dans lesquelles vivra le futur adopté et papote avec le futur adoptant.

J’ai rempli le formulaire en toute honnêteté, ça ne sert à rien de mentir. Si je me retrouve avec un chien qui n’aime pas les enfants ça ne le fera pas, si il est malpropre non plus, par contre si il n’aime pas les chats ce sera mon âme soeur ! ;-)

Johanna, bénévole chez SOS Bulldog est passée visiter l’appart’ et m’a sensibilisée à la santé des bulldogs et des soins qu’ils peuvent engendrer. J’ai expliqué que je dogsittais le bullterrier de ma soeur cet été et que je partais certainement en vacances en septembre, donc que je n’étais pas spécialement pressée, même si j’ai hâte!

Si vous souhaitez adopter, checkez ici les chiens disponibles actuellement, ils ont chacun des besoins spécifiques.

Léon et Barnabé, à adopter ensemble <3 

 Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre, même si je ne souhaite l’abandon d’aucun chien, j’attends mon bulldog anglais!

N’oubliez pas: n’encouragez pas le commerce des chiots, adoptez! Et si vous voulez un chien de race, trouvez un éleveur réputé ou cherchez des associations spécialisées (je ne sais pas si SOS basset artésien ou SOS bouvier bernois existe?). Un animal n’est pas un cadeau que l’on offre à Noël à son enfant! Il y a assez de choukkechiens malheureux…

les photos d’Eric Danhier à la S.P.A. 

Merci pour votre attention, et à bientôt (?) pour vous présenter mon nouveau compagnon! <3

A propos de flexyflow 247 Articles
Pour vous je suis une blogueuse, pour mes voisins je suis la foldingue qui chante du Dalida le matin. 33 ans, un garçon de 8 ans, un bulldog, deux familles recomposées à Forest (Bruxelles).