fbpx

J’ai testé pour vous : survivre à un ouragan

La suite de mon récit des Bahamas (tout lire).

Dans mon dernier post, je vous disais que la météo n’était pas vraiment clémente. En fait, je n’aurai eu que 3 jours de pur soleil pour bronzer, deux jours dégagés et puis tempête tropicale.

Le départ était plutôt pluvieux comme en atteste cette photo.

n’essayez pas de voir quelque chose sur cette photo, prise depuis l’intérieur du bus où il pleuvait AUSSI :D

Malgré tout, j’ai eu un pincement au coeur et l’émotion était de mise. <3

Arrivés à l’aéroport, ça se complique. Il pleut maintenant à seaux, et la salle des départs, minuscule, est déjà remplie.

aéroport international de san salvador

Je demande des renseignements par SMS à Quecoeur, qui me répond de manière très rassurante : « Apparemment, Sandy est devenu un ouragan et se déplace vers la Jamaïque avant d’arriver sur les Bahamas ». TOUT-VA-BIEN.
Comme on doit faire une escale à Punta Cana et que je ne connais pas parfaitement la zone, je lui demande si on s’éloigne de Sandy ou si on s’en rapproche. « La Jamaïque n’est pas si loin de la République Dominicaine ». Il ne m’en fallait pas plus pour m’affoler, vraiment.

En plus, notre avion n’atterrit pas! La visibilité est extrêmement réduite et la piste d’atterrissage transformée en véritable piscine.

Après une heure d’attente trempés, le voilà. Problème : avec la pluie, on ne sait pas débarquer les passagers! Il faut attendre donc que cela se calme. Et ça donnait environ ça : 15 min de pluie, 5 minutes de pause, à répéter pendant 2 heures.

Heureusement, il y avait un peu de lecture sur les panneaux d’affichage, et j’avais juste assez d’amplitude pour me retourner sans écraser personne…

Le dentiste était justement présent sur l’île le jour où j’ai eu mal. Coïncidence? Je ne crois pas. ;-)

Puis, quand le temps nous le permet enfin, nous embarquons après un passage par les contrôles de sécurité assez « vintages ».

Une voisine en profite pour étaler leur culture « alors là Loulou, tu vas voir ce que c’est le MODERNISME! ».

  • La notion de modernisme recouvre un ensemble de mouvements culturels ayant animé les sociétés occidentales de la fin du et du , dans les domaines de l’art, de l’architecture, de la musique, de la littérature et du catholicisme (voir la Crise moderniste et la Nouvelle Théologie.
Je ne voyais pas trop le rapport avec le fait que les installations soient primaires, mais bon je dois pas être assez dans le coup.
Une fois dans l’avion, nous nous installons, lentement mais sûrement.Je suis installée derrière une famille qui a du brol et qui a envie de le montrer. Ils étaient 3 et avaient chacun un bagage à main du type « valise, juste la taille limite pour être bagage à main ». Mais c’est quoi cette manie de vouloir tout prendre en cabine? Ils transportent des lingots d’or ou quoi? Jusqu’à la dernière seconde ils sont restés tous les 3 assis. Le paternel a même poussé le vice jusqu’à aller inspecter la business class, « juste pour voir ». Alors OK chacun sa vie, mais moi avec mon mal des transports, tous ces chipotages ça me contrarie, et quand je suis contrariée, je suis malade.
Pour améliorer tout ça, un homme à bord qui lui, allait jusque Punta Cana, nous explique que l’avion a loupé son premier atterrissage et a repris de l’altitude au dernier moment, pour enfin atterrir correctement. HEIN?  Mais je pensais que ça n’arrivait que dans les jeux-vidéo, moi?!
J’entends également, rumeur ou pas?, que les arrivants de la semaine seront consignés dans leur chambre pour 3 jours le temps que la tempête passe. Bonjour vacances pourries et pas du tout relaxantes! Enfin maintenant que j’entends parler de Sandy aux infos, je me dis que c’est bien probable.
la piscine d’atterrissage
Déjà après la soirée blanche il y a eu un méga orage, j’ai vu la foudre de très très près et j’ai eu la crise cardiaque qui va avec… en gros c’est vacances « sensations fortes surprise », pour Halloween ou quoi, ça peut encore être fun? ^^
Et juste pour bien aggraver le vol : un enfant qui pleure, épuisé, jusqu’à s’endormir, et les parents qui lui crient dessus au lieu de le laisser s’endormir. >_<« 
Mais on a bien décollé et sans soucis! Une bonne chose de faite, reste à voir pour l’escale en République Dominicaine.
Une fois qu’on décolle, les hôtesses et stewards sont passés entre les rangées pulvériser de l’insecticide « conformément aux normes internationales ». Ouf, on rentre sans moustiques! Mais ça pue.
On arrive à Punta Cana 1h20 plus tard, et là, aucune pluie! Rien! Il fait nickel! Ca veut dire qu’on s’est débarrassés de Sandy! AHAAAA!
aéroport punta cana
on a même assisté à la construction d’un nouveau terminal… (pas taper)

En longeant la piste, je vois à l’intérieur de l’aéroport plein de magasins et un WENDY’S!!! Sur le moment ça m’a donné méééga envie. Alors une fois passé la sécurité, je fonce me chercher à manger! Le Wendy’s ne prend pas Mastercard alors je me rabats sur un morceau de pizza avec 1L de Coca. Et une fois que je m’installe, j’entends « embarquement immédiat pour Roissy Charles De Gaulle »! Moi qui me disais justement « ça va, on est à la bourre on a le temps! » et ben c’est très très con comme remarque, car au lieu des 2h d’escale on a rattrapé notre retard! >_>
J’ai mangé mon bout de pizza en trottant et j’ai bu une gorgée de mon coca avant de ré-embarquer.

Re-pleurs du petiot, re-chipotages devant moi. On a eu droit à Florence Foresti sur les écrans, et c’était bien sympa parce que tout l’avion se bidonnait comme des baleines synchro, quand on enlevait les écouteurs c’était encore plus drôle à voir.

J’ai réussi à comater un peu, et 2h avant l’atterrissage : le retour de Vomitaaaaa! On me sert mon petit-dèj et je dois me concentrer vraiment TRES fort pour ne pas remettre dans mon gobelet. Alors, je médite. Je repense au yoga fait sur l’île, aux beaux paysages, au calme. J’arrive à me contenir le temps que le charriot passe et arrive aux toilettes juste à temps.

J’écoute de la musique en espérant me réveiller un peu, mais toutes les chansons m’ont l’air plus rapides que d’habitude et non, ce n’est pas un bug. Juste mon cerveau qui a du mal à suivre.

 Une fois le signal nous autorisant à enlever nos ceintures de sécurité, l’esprit Club Med avait totalement disparu, c’était au plus rapide qui choperait son bagage à main. :( Je n’ai même plus croisé Noémi et Guillaume pour leur dire au revoir.
Publicité pour que Sarkozy ait un garçon maintenant, ou genre
j’ai retrouvé la boulangerie où j’ai payé 5€ mon petit petit-dèj avant de partir, ça s’appelle LA BRIOCHE DOREE. Pour le prix, CA PEUT.
le bol : malgré la grève mon TGV roule.
recharge rapide en attendant le TGV
Oh, un film qui sort le 28 novembre. Ca veut dire que mon anniversaire tombe un mercredi ^^
Et si Paul s’appellait « Paul » parce que ça coûte moins cher en enseigne et en impression de serviettes? Pourquoi pas Jean-Jacques? Je tiens un gros dossier là, je crois.

Oui voilà, j’ai eu le temps de m’embêter et de faire le tour de la gare où on repérait assez rapidement ceux qui revenaient de Disneyland grâce à ce merveilleux accessoire j’ai nommé le > SERRE-TÊTE MINNIE<! (Note pour plus tard: penser à regarder combien coûte le TGV jusque là, j’habite juste à 5min de la Gare du Midi quoi!).

Conclusion

Je ne pense pas que c’était prévu ce mauvais temps et cet ouragan sur le coin de la gueule. Mais même si j’ai peur de l’avion, que c’était long et pénible à certains moments, j’y retournerais demain sans hésiter (enfin on se comprend, le temps que Sandy passe :D), juste pour revoir ce paysage les pieds dans l’eau… <3

columbus isle club med

columbus isle club med

columbus isle club med

photo club med columbus isle

J’espère que mes petites aventures vous ont plues ^^

Si vous êtes abonné sur Facebook vous aurez bientôt accès à plus de photos, le temps que je trie ce qui est montrable ou pas montrable mais que je montrerai quand même. ;-)