fbpx

Être enceinte: les symptômes

Maman bulldogAu début de ma pregnance(*), je n’avais pas vraiment de symptômes. Mais ça a bien vite changé…

À vrai dire, c’est même mon amoureux qui a réalisé en premier que j’étais enceinte.
« Mais tu as des seins énoooormes! » m’avait-il sorti, un matin.
« Ah bon? Pas plus que d’habitude… » <- la fille qui se la pète.

Je me vois encore chez le médecin, avec l’entrain de Morticia Addams, répondre à ses questions : fatiguée? bof. Nausées? nooOooOn. -___- »

Faut dire que quand on a vu dans son enfance 500 fois « Allô maman ici bébé », on croit que toutes les femmes, dès le premier petit matin, vomissent au boulot.

Et bien non. Il aura fallu attendre la fin du deuxième mois pour qu’enfin, j’aie la gerbe! J’étais presque contente, sauf que je n’étais pas seule aux toilettes : il y avait mon chien à ma gauche qui me regardait de travers, genre « mais qu’eeeeest-ce qu’elle fout au lieu de jouer avec moi? », et à droite ma belle-fille qui criait « PAPA Y A FLO QUI VOMIT VIENS VOIR! ». Je risque de m’en souvenir.

J’ai expérimenté le premier trimestre bien d’autres symptômes :

Je suis fatiguée

Vu que j’ai appris la nouvelle juste avant de partir au ski, je n’ai pas fait directement le lien. S’endormir à 20h après avoir skié, ça pourrait être normal. Sauf que j’ai gardé le rythme depuis notre retour. Je lutte péniblement jusque 21h dans le salon, puis j’abandonne.

J’ai une tension d’escargot

Déjà que d’habitude je n’ai pas la réactivité de Lucky Luke, là, c’est carrément l’électro-encéphalogramme plat. Si je me lève de ma chaise, je vois des petites étoiles. Je marche au ralenti pour ne pas être essoufflée, bref, une nouille trop cuite. De toute beauté.

Je suis émotive

Franchement, je pensais pas un jour être émue rien qu’en écoutant du Queen, ou même juste en repensant à un reportage triste. Et voilà. À tous les coups, je verse une larme.
Même Sans chichis me fait pleurer.

J’ai des petites humeurs…

(voir illustration plus haut).
Et autant vous dire que pour m’énerver, là, je suis en pleine forme.

Je tricote du pilou

Je dirait même mieux: du PILOU+. J’ai commandé pour plus de 50€ sur Phildar.fr, j’avoue. Oui mais au final je vais faire des choses tellement mignonnes, j’aurais dépensé plus cher pour les acheter.

Je suis de mauvaise foi

– « Oui mais au final je vais faire des choses tellement mignonnes, j’aurais dépensé plus cher pour les acheter. » no comment, franchement.  -__- »
– « Je ne peux rien porter de plus de 5 kg!!! » alors que pour jouer avec mon chien (22kg la bête) et la porter pour lui faire des papouilles, je n’ai aucun soucis!
– « C’est pas pour moi, c’est pour le petit », ma nouvelle citation préférée. Souvent à propos de nourriture.

***

Par contre, je n’ai pas grossi. J’ai même plutôt perdu du poids. Quecoeur avec ses rayons X dans les yeux trouve que j’ai pris du ventre mais franchement je vois pas.

(*) hommage à une ancienne prof de français qui avait posté dans les commentaires de mon blog qu’elle détestait mon « franglais ». Kisses.