Tous les articles dans Bruxelles

Cambio, Drivenow, Zipcar, quel carsharing choisir ?

Après quelques mois de test de ces différentes solutions de carsharing, je me suis dit qu’il était temps de faire un débriefing complet, aussi parce que vous êtes nombreux à vous poser des questions… ce qui est normal car des subtilités, il y en a ! 

D’ailleurs il n’est pas possible de dire lequel est le mieux ou le moins cher, le plus pratique ou le plus confortable car le carsharing c’est comme la drogue la mobilité de manière générale : chacun a des besoins qui lui sont spécifiques. Je vais donc tenter de passer en revue les différents points de comparaison en vous donnant les subtilités pour chacune de ces trois plateformes que j’ai testées. Il y en a d’autres (zencar, ubeeqo…) mais je ne parlerai que de celles que j’ai expérimentées. Donnez-moi vos avis dans les commentaires !

La base

Avant de rentrer dans les détails, il faut bien comprendre LA différence majeure entre ces trois offres :

  • Cambio, c’est une voiture à réserver à une station où on ira la chercher et où on ira la redéposer pour terminer la réservation. On paye à l’heure auxquels il faut additionner les kilomètres parcourus.
  • Drivenow et Zipcar c’est ce qu’on appelle du « free floating » : on prend une voiture n’importe où et on peut la remettre n’importe où… dans la zone. :) On peut sortir de la zone mais on ne peut y mettre fin à la réservation. On peut garer la voiture et faire une course en gardant la voiture « pour nous » mais on continuera de payer à la minute jusqu’à la libérer en la garant dans la zone.

#1 Les véhicules à proprement parler

Cambio est en train de renouveler sa flotte. La plupart des voitures sont des (vieilles) C3 qui ont bien roulé, mais il y a aussi depuis peu de très mignonnes Fiat 500. Il n’est pas possible de choisir sa voiture préférée : on choisit la taille souhaitée selon les voitures disponibles à chaque station et une voiture nous est attribuée. Oui, cela peut faire râler de voir au loin une Fiat 500 et en arrivant à la station et se rendre compte qu’on a une vieille C3. #duvécu
La taille de véhicule fera varier le prix de la location. En taille S on retrouve les Fiat 500, C3 anciennes et nouvelles. En M les C4, Berlingo, C3 Exclusive, Opel Combo Cargo et Berlingo Cargo. En L la DS4 et Astra Break. En XL la C4 5+2 places, la Jumpy et Jumper Van. L’offre est donc large et peut répondre à pas mal de demandes : de la balade à deux jusqu’aux déménagements.
Les voitures sont moyennement propres : disons que si c’était la voiture d’une copine avec trois enfants et un chien je ne la jugerais pas, mais si je montais dans une voiture pareille pour un premier rencard, je… non rien. ;-)

Drivenow, on en parle ou pas ? Ils basent évidemment tout sur la qualité de leurs voitures, les BMW. Et du coup oui, on peut choisir sa voiture, c’est même ça qui est gai et très tentant quand on hésite entre plusieurs offres de carsharing ! BMW i3, Série 1, Série 2 Active Tourer, Mini Clubman (berk), Mini 3 portes ou cabrio (like), certaines sont full options, essence ou diesel, manuel ou automatique, c’est un peu au pif, mais on peut le voir sur l’appli lors de la réservation et on peut choisir en fonction !
Les voitures sont dans un état nickel, tellement propres qu’on est gênés de mettre ses pieds sur le tapis, vous voyez ?

Zipcar c’est le compromis. Des Peugeot 208 bien équipées, maniables, pas laides, et propres ! Mais il n’y a que cette voiture là disponible chez eux. Moi qui déteste conduire je les trouve nickel ! Confortable sans avoir peur de les abîmer, ni grandes ni petites, et avec plein d’options chouettes (j’y reviendrai).

#2 L’emplacement des voitures

Il y a actuellement 103 stations Cambio à Bruxelles, rien que dans mon quartier c’est assez foufou (on en a quatre à moins de 500m). Consultez la carte des stations pour savoir si il y en a une dans votre quartier.
Lorsque l’on prend la voiture, il faut remonter une espèce de barrière qui réserve la place. C’est l’assurance d’avoir sa place libre quand on revient ! Si vous habitez près d’une station ça peut clairement être un avantage. Selon les quartiers, il est facile ou pas de se garer, et on marche parfois plus après avoir garé sa voiture qu’après avoir remis son véhicule à une station (si on n’ a pas de parking ;-)). Bref, ça fait partie des critères. :)
Autre chose : Cambio est disponible dans d’autres villes et se combine donc parfaitement avec le train si vous avez un rendez-vous « à la campagne ». :D 28 stations en Flandre, 11 en Wallonie.

Zipcar et Drivenow sont donc en free floating, et limités à certaines zones de la ville. Cela peut sembler injuste, ça l’est, quoique : on ne peut pas avoir un loyer bas et des BMW en free floating… pas encore. ^^
Les deux sont limités à l’Est de Bruxelles, à Forest je vivais à la frontière lors du lancement et ça s’est rapidement élargi. Comme je suis inscrite aux newsletter j’ai souvent des updates de zones et ça s’étend assez vite. J’imagine que cela dépend de la demande et des utilisations.

Avantage Zipcar : ils ont créé une zone aux alentours du Heysel : nickel pour aller au Kinepolis, Oceade ou autres Palais 12.
Les deux ont une zone à l’aéroport Brussels Airport, c’est donc une nouvelle solution pour partir en vacances sans payer une ou deux semaines de parking ni demander à de la famille de venir nous chercher/déposer.

Chez Zipcar, une voix vous signale très sensuellement que « vous quittez la zone zipcar » ou « vous rentrez en zone zipcar ». Une lumière verte ou rouge visible en permanence pourra vous rassurer quant à savoir si vous la garez au bon endroit. :) Chez Drivenow, ce sera affiché sur l’ordinateur de bord avec un plan de la zone et l’endroit où on se trouve.

#3 Assurances etc.

C’est le principe du carsharing, tout est compris dans le prix, mais pour les assurances il y a encore des différences. Ce serait trop beau que de pouvoir prendre une caisse louée 30 centimes la minute, rouler comme un fou et s’en sortir indemne après un accident en faute, right ? Du coup :

Chez Cambio, les véhicules sont couverts par une assurance omnium. La responsabilité du conducteur est limitée à 1000€ en cas d’accident. Si vous optez pour le Safety Pack à l’inscription (25euros puis 4€ par mois), cela limite la responsabilité à 200€. De quoi rouler l’esprit tranquille, vous ne trouvez pas ?

Chez Drivenow, c’est un peu plus filou : la franchise est de 950€, mais de 500€ si vous prenez l’option à 1€ avant chaque location.

Chez Zipcar, une franchise de 750€ sera demandée.

#4 Louer une voiture, en pratique

Chez Cambio, vous passerez par leur site, application mobile ou centrale téléphonique pour réserver votre voiture : il faudra choisir la station, le type de voiture (voir point #1), et le créneau horaire de location. Vous pouvez réserver jusqu’à 270 jours à l’avance (!) mais aussi pour avoir une voiture tout de suite. Une fois la réservation validée (ce qui se fait instantanément si les critères sont ok ou des alternatives sont proposées), il suffit de se rendre sur place et d’apposer sa carte MOBIB liée au compte (ou carte Cambio reçue à l’inscription) pour déverrouiller la voiture. Celle-ci s’ouvre, la clé se trouve dans la boîte à gants dans un module où il faut introduire un pincode pour libérer la clé.
On peut réserver par téléphone (ce sont les seuls à le proposer), Internet ou via l’appli.
En partant, il faudra veiller à remonter la barrière de parking. La clé pour la redescendre se trouve sur le trousseau de clés.

Chez Zipcar, il faut impérativement utiliser l’appli iOS ou Android. On peut la réserver max 15 minutes à l’avance, et une fois devant la voiture, c’est l’application ou la Zipcarte (reçue par courrier quelques jours après l’inscription) qui permettra d’ouvrir le véhicule. Ensuite, la clé se trouve dans la boîte à gants. La carte est pratique si on n’a plus de batterie pour ouvrir le véhicule ou mettre fin à la location.

Chez Drivenow, les réservations se passent « normalement » sur l’appli mobile (uniquement Android ou iOS). Sans appli, il est possible de prendre une voiture si vous en croisez une en apposant la carte Drivenow sur le pare-brise. Si le voyant est vert, cela veut dire que la voiture est disponible. Dans l’application, vous pouvez réserver une voiture jusque 8h avant mais cela vous coûtera 15 centimes la minute. :)

#5 Appli ou pas appli ? + Les cartes

La carte reçue à chaque inscription est le pilier des systèmes de réservation. Chez Cambio, elle peut être combinée à la carte MOBIB que vous avez déjà si vous utilisez la STIB, SNCB, TEC ou De Lijn : la carte est indispensable pour déverrouiller la voiture réservée. Chez Drivenow, la carte peut réserver une voiture spontanément ou terminer la réservation sans passer par l’application mobile. Chez Zipcar par contre, l’appli est indispensable pour réserver la voiture et on peut déverrouiller le véhicule avec (la carte n’est donc pas indispensable). Par contre, impossible de réserver sans passer par l’appli : si vous n’avez pas de smartphone, il est envisageable de réserver grâce à une tablette restée à la maison et de déverrouiller une fois sur place avec la carte.

#6 Le carburant

Le carburant est compris dans le prix de chacune des réservations de carsharing, ça fait partie du principe. Chez Cambio, c’est considéré comme de la courtoisie que de faire le plein dès qu’on passe sous le 1/4 de réservoir. Chez Drivenow et Zipcar, la pratique est encouragée par des minutes gratuites offertes si vous faites le plein d’une voiture qui a moins de 25% de réservoir. Il faut cependant passer à une station partenaire (ça n’arrangera pas tout le monde). Drivenow offre 30 minutes de bonus pour votre contribution, Zipcar 25 minutes et il faudra envoyer une photo du ticket de caisse par e-mail… bof.
Les BMW i3 électriques sont rechargées par la team Drivenow ou vous pouvez la garer à des bornes… si vous habitez à côté ou si c’est proche de votre destination ?

#7 Pour les geeks

L’application de Cambio est totalement oldschool et dépassée mais ils y travaillent très activement. ;-)

Chez Zipcar, il y a Carplay et un câble lightning ou mini usb avec un support pour smartphone. Cool ! Carplay, c’est comme étendre son téléphone sur le tableau de bord de la voiture. Plusieurs applications sont disponibles mais pas toutes : messages, appels, Maps, Musique, Spotify, mais pas Waze par exemple !

Chez Drivenow, il faut avoir son câble avec soi (USB dispo), il faut entrer dans les paramètres, choisir l’entrée USB et on peut écouter sa musique disponible sur son téléphone. On peut jouer sa musique et la contrôler via la voiture (volant, console etc.) et lancer Waze sur le téléphone. L’ensemble des notifications Waze passeront du coup par les baffles de la voiture avec une gestion améliorée du volume.

Sur certaines BMW, il y a trois modes de déplacement : standard, éco ou sport. Comme tout est électronique (et puisqu’on s’en fout, le prix du carburant est inclus), on est bien tenté par le mode sport un peu fifou : durcissement des amortisseurs, réduction de la garde au sol, changement des injecteurs pour plus de reprise, durcissement de la direction, bref : #THUGLIFE.

#8 Et les kids ?

C’est là que le bât blesse : les sièges auto sont obligatoires en-dessous d’1m10, les réducteurs obligatoires en dessous d’1m35. Bref, pour prendre ses enfants à bord, il faut être équipé. Drivenow propose des réducteurs dans ses BMW (pas Mini). Ils sont cachés dans le coffre.
C’est clairement un inconvénient quand on doit se déplacer en famille. Mais j’ai trouvé une alternative plutôt fûtée !!! Il existe des réducteurs et siège auto gonflables (oui madame) disponibles sur Amazon (suivez les liens). Je ne conseille pas spécialement ce système mais c’est chouette de savoir que ça existe car un siège auto normal pèse une tonne et peut clairement être un frein à l’utilisation du carsharing.

#9 Pour les trajets très courts

Au niveau des prix : Cambio se paye à l’heure. Zipcar et Drivenow à la minute en sachant que chez Zipcar, on ne paye qu’à partir de la seizième minute. Si vous oubliez quelque chose dans votre Drivenow et que vous voulez la déverrouiller par la suite (par exemple), vous payerez une minute. #mercilesgosses

#10 Service à la clientèle (ou pas)

Je conseille à toutes les personnes intéressées par Cambio d’aller dans leurs bureaux pour s’inscrire (rue Thérésienne, 7). Ils ont été très gentils avec nous et ont bien pris le temps de tout expliquer. Ensuite, une centrale d’appels est disponible pour répondre aux questions ou venir en aide aux conducteurs en détresse. On reçoit aussi par courrier une bible avec toutes les infos nécessaires.
Pour Zipcar et Drivenow, euuuuh, déjà ils ne répondent pas aux questions sur les réseaux sociaux alors qu’ils y font une publicité massive. On pourrait croire qu’ils sont plus branchés donc connectés et open à ce niveau mais que nenni ! Si vous les appelez en dehors des heures de bureau, c’est un call center anglophone qui vous répondra (testé chez Drivenow, Zipcar je ne sais pas).
Drivenow nous a carrément bloqués sur les réseaux sociaux car on leur posait des questions (!!!) alors qu’on est dans leurs meilleurs ambassadeurs depuis… soit. Si vous avez des questions, posez les moi en direct. :D

#11 Inscription

Gros point négatif de Cambio : demande d’une caution de minimum 150€. Comme on paye sur facture et qu’il ne faut pas de carte de crédit, c’est compréhensible. On ne peut pas consommer plus par mois que ce qui a été déposé comme caution. Ensuite, il faudra choisir un plan tarifaire.
Chez Zipcar et Drivenow, carte de crédit indispensable et certains coûts à l’inscription que je vais vous éviter grâce à mes codes promo (voir ci-dessous). Pour Cambio, mon parrainage vous offre les frais d’inscription et 20€ sur votre première facture. Super cool !

#12 Coût à l’utilisation

C’est là qu’il faut savoir comment vous voulez utiliser la voiture avant même de vous lancer : aller d’un point A à un point B pour « dépanner » un manque de voiture ou véritable utilisation de la voiture pour une après-midi à la campagne, des courses ou le mercredi après-midi pour faire le parent-taxi.

Chez Cambio : vous payez d’office à l’heure + le kilométrage réel parcouru, le prix variera selon le plan tarifaire choisi. Il y a aussi un prix fixe par mois, une cacahuète, mais les deux autres ne demandent que ce qui est consommé.
Chez Zipcar, prix fixe de 25 centimes la minute. Pas de prix différent à l’arrêt, mais depuis peu Zipcar propose des forfaits à l’heure (15€/heure) ou à la journée (69€/24h). Concrètement, je ne sais pas comment ça se passe pour réserver cette option…
Chez Drivenow : 33 centimes la minute (avec surcoût pour la i3 Mini Cabrio l’été… véridique), 19 centimes à l’arrêt.

#13 Nos anecdotes

Je vous ai parlé de la zone Zipcar au Heysel : on trouve une place et on se gare, pile avant de couper le contact il nous dit « vous êtes en dehors de la zone Zipcar » alors qu’on était dans la zone sur la carte. Une simple marche arrière nous a bien remis dans la zone. :)
Drôle aussi, arriver à un rendez-vous en Drivenow, la voiture est reprise directement par quelqu’un d’autre, ce qui provoque l’étonnement de notre interlocuteur « quelqu’un part avec votre voiture!!! » :D
Ou encore, les parents de l’école qui demandent si on est concessionnaire car on a tous les jours une voiture différente. ^^’
Il y a aussi cette réservation de Drivenow avec une voiture introuvable… certainement garée dans un parking privé (la haine de ouf de dingue!), ou ce voisin qui garait toujours une zipcar dans son allée perso. Du coup, personne n’ose aller la prendre (j’imagine…) on a quand même osé; il est revenu la chercher devant notre porte… lol.
J’ai déjà repéré une voiture Zipcar garée devant deux vilains élévateurs et leur ai proposé de la sauver, mais je n’ai jamais eu de réponse.

On a surkiffé rouler en i3 et on voulait absolument tester le parking full automatique (aucune manoeuvre du conducteur) mais on n’a jamais trouvé le bouton, hahaha ! Dans la voiture j’étais sur Google j’ai pas trouvé, impossible ! Maintenant je peux dire où est le bouton, mais comme j’ai oublié son nom je ne vous aiderai pas plus.
Réserver une voiture, arriver devant et voir un pey au téléphone à côté. S’approcher pour déverrouiller la voiture et là le pey demande de l’aide car ses valises étaient dans le coffre et il ne savait plus ouvrir la voiture. En galère, on l’a même pris à bord car il était paumé à Bruxelles…

Conclusion

À moins que vous n’utilisiez votre voiture pour aller bosser matin et soir et déposer les enfants à l’école, si vous habitez à Bruxelles, Cambio ou les autres offres de carsharing peuvent très bien remplacer votre voiture personnelle.

Ce choix, en plus d’être économique (si vous choisissez la solution la plus adaptée à vos besoins) est aussi écologique. Imaginez un peu votre rue sans les voitures non-partagées ?

Ici, on a du faire le changement de manière brutale. Si on avait opté plus tôt pour Cambio (et sa douloureuse caution) on aurait malgré tout fait des économies. Aujourd’hui, on jongle parfaitement entre Cambio, Zipcar et Drivenow selon chaque cas de figure, et on adore ça !

J’ai fait un magnifique tableau qui résume les différents points.
Celui-ci est non-contractuel et je décline toute responsabilité si des changements surviennent. Si vous constatez des erreurs, dites-le moi. :)

Bon à savoir

Si vous choisissez de franchir le cap et passer en full carsharing en vendant votre voiture, vous avez droit à la prime Bruxell’air !

Pendant un an, si vous remettez votre plaque d’immatriculation et renoncez à votre voiture, vous recevez:

– soit un abonnement pour les transports en commun et un abonnement Cambio Start d’un an.
– soit un abonnement Cambio Start d’un an et une prime vélo (de 505 € maximum)

Plutôt cool, non ?

Minutes gratuites

Vous pensez avoir trouvé la solution de carsharing qui vous convient le mieux après la lecture de mon article ? Voici mes codes d’inscription :

  • code de parrainage Zipcar : ils ne proposent pas de parrainage automatique, il faudra donner mon Prénom + Nom par mail lorsque vous enverrez vos documents (permis et carte de crédit) par mail. Laissez un commentaire ci-dessous si vous ne me connaissez pas je vous enverrai un message. :)
  • code de parrainage Drivenow : utilisez mon code (NQT38SEHCVMG) pour une inscription gratuite et 15 minutes offertes pour kiffer la life en Mini.
  • Cambio : donnez mon numéro de cliente (21890) pour une inscription gratuite et 20€ sur votre première facture.

Bonne route !

Lire les commentaires pour cet article

Le jour où on a essayé d’aller au SPA

(et ça s’est bien terminé). Mais quelle aventure :) Je vous raconte ça.

Pour vous donner le contexte : malgré mon passage à temps-partiel, je suis au bout de ma vie. J’ai beau ralentir le rythme, rien n’y fait. La fatigue grandit. J’ai besoin de vacances… mais quand on réserve ses congés à garder son fils de trois ans (et ce, hey, depuis trois ans :D), vacance rime avec activités kids friendly, pas vraiment avec repos.

Du coup, je me consacre à des petits moments bien être : coiffeur, esthéticienne… DISNEYLAND :D et ce vendredi, mon amoureux m’a proposé d’aller se faire un petit kiff.

J’ai repensé aux snaps postés par Margaux qui a été récemment à un spa à Tour & Taxis. Après une demande à Google : il s’agit de Lovina Spa. Un coup de fil pour réserver deux massages plus tard, on se met en route. On gare la Drivenow de l’autre côté du canal pour terminer le chemin à pieds.

Lovina Spa, à Tour & Taxis

On arrive sur place, et le monsieur à l’accueil a l’air mal à l’aise. Certes, j’étais en jogging, chillax, prête à kiffer la life, mais pas de quoi me regarder de haut, QUAND MÊME ! Il va chercher quelqu’un, la dame qu’on a eu au téléphone, et là : « ohhhh, on s’est mal compris, en fait c’est pas miiiiiiixte » #cemomentgênant. J’étais à un tel point de déception que ma déception s’annulait. Concept.

– Pour les femmes c’est avant 17h30, après, c’est pour les hommes.
– Ben oui, c’est bien connu, LES FEMMES NE TRAVAILLENT PAS

Je n’ai pas eu le temps de voir leur tête que j’étais loin, très loin dehors, énervée, TELLEMENT DEGOUTEE ! Ben oui, c’était peut-être évident pour eux que ce n’est pas mixte, mais tellement pas pour moi, chiotte à la fin. Bref.

On y croit

Evidemment, là j’étais en mode drama queen « non CA VA, J’AI PLUS ENVIE« , alors que mon amoureux ouvre Foursquare et me dit qu’il y a un spa à 300m. « JE SAIS, MAIS J’AI PAS ENVIE« , il appelle quand même et on peut toujours y aller. Plus de possibilités de massage mais ils ferment à 21h, on a tout le temps de bien kiffer les installations.

En effet, le Spa Deepnature est juste en face, dans le bâtiment du UP-site, en face de Tour & Taxis.

On arrive, plutôt impressionnés par l’infrastructure. On raconte notre petite aventure à l’accueil où on nous répond d’un laconique « ah oui, ici, c’est différent ». Déjà, je peux rentrer après 17h30, c’est cool.

Après un passage par le vestiaire collectif (ou alors j’ai pas trouvé la porte des cabines), me voilà en maillot-peignoir-clapettes.

Déjà dans le vestiaire j’ai pu apprécier le standing. Sanitaires starck, mobilier de goût, de quoi réveiller la poule de luxe qui sommeille en moi.

On a commencé par la douche sensorielle où on a le choix entre quatre programmes du style douche amazonienne ou brume arctique. Musique, lumière, jets différents, c’est surprenant mais pas désagréable.

Ensuite, passage par le hammam au ciel étoilé (comme dans ma future Bentley). Le hammam, c’est ce que je préfère. Le sauna, j’ai beaucoup plus de mal.

Ensuite, jacuzzi avec deux programmes possibles : bulles ou massages grâce aux jets. J’ai testé les deux et autant vous dire que les jets sont particulièrement revigorants. Par contre, impossible pour moi de me baigner dans la piscine qui m’avait l’air froiiiiiiide !

Et dans le genre pas de bol, il y avait une bande de jeunes hommes bruyants qui étaient là. VDM, c’étaient des copiers-collers que les phénomènes que j’ai du supporter à Océade. Ils étaient en slip, jouaient bruyamment dans la flotte comme des gamins (qu’ils étaient, mais sans être accompagnés d’adultes). Juste pas de bol. :(

On a terminé nos deux heures de bonheur par une simple mais interminable douche-pluie. Par chance, j’en aurai une dans mon futur chez moi (youpie <3).

Conclusion

C’était pour mon cas la solution idéale. De l’évasion, du luxe et de la détente sans pour autant partir dans des hôtels 5*.

En partant, on a demandé quand avoir le moins de monde. La semaine en journée ou soirée, il est possible d’avoir le spa rien que pour nous. Mais le week-end, c’est chaud… comme ça vous savez. En tous cas moi, j’y retournerai volontiers. :)

(photos : Facebook de Deepnature)

 

Lire les commentaires pour cet article

Activité du mercredi : OCEADE !

Pour ce quatrième mercredi de temps-partiel, j’ai choisi d’emmener chouchou à Oceade !  À 7 minutes à pieds du métro en direct depuis l’école, autant en profiter avant sa fermeture. :)

Nous avions déjà été ensemble l’été passé et je savais à quoi m’attendre, au niveau de l’installation et au niveau de l’appréciation de l’activité par le petit. Comme pour le deuxième mercredi ensemble je n’ai pas eu autant de chance à la piscine Espadon et où il y avait plein de monde, pourquoi ne pas tenter autre chose ?

À la caisse, certes, les prix sont différents d’une piscine communale : 19€ pour moi, gratuit pour lui (- d’1m30).

J’entends souvent parler d’Oceade comme un vieux brol, détrompez-vous. Les bassins n’ont peut-être pas été rénovés, mais les vestiaires et les douches ont l’air flambant neufs.

la seule photo que j’ai eu le temps de prendre

La décoration boisée plaira aux adeptes du « style chalet » dont je fais partie. :) Il y a plusieurs cabines familiales et une machine pour faire de la monnaie pour les casiers (pièces de 1€ nécessaires). C’est grand, spacieux, et propre.

Nous voilà prêts à aller kiffer les vagues.

Première approche difficile, le petit à peur. Nous voilà dans le petit bassin où des installations donnant l’air d’une plaine de jeux lui inspirent plus confiance. Pas de chance, il y a un énorme seau de la taille d’une baignoire qui se remplit au plafond petit à petit, jusqu’à se vider sur la tête…. évidemment ça a été pour notre pomme, et autant vous dire qu’un enfant de trois ans ne trouve pas ça rigolo du tout, DU TOUT. :D « Maman les blakkk c’est pas rigolo ! » Perso la scène m’a bien fait rire, jusqu’à ce que je me rappelle que je m’étais lissé les cheveux quelques heures plus tôt. ;-)

Nous revoilà dans le grand bassin où il y a deux petits toboggans et surtout : les vagues ! Mais non, Monsieur ne veut pas entrer dans l’eau, il faudra bien 2 sessions de vagues (tous les quarts d’heure?) pour qu’il entre dans l’eau orteil par orteil, jusqu’à apprécier et vraimetn s’amuser dans l’eau. Je suis patiente mais pour vous donner une idée, j’ai eu le temps d’étudier attentivement étudier le détail du carrelage de la piscine dont les motifs se gravaient d’ailleurs dans le gras de mon derrière. A la fin de notre visite par contre, il aura d’ailleurs un peu trop confiance à mon goût et voudra aller dans la grande profondeur :O.

Au niveau de la foule et du public, c’était calme pour un mercredi après-midi. Un groupe d’ados qui faisaient les cons m’a paru un peu pénible de loin. Mais ils ne cherchaient pas les misères aux inconnus. Je n’y aurais peut-être pas envoyé des jeunes filles en fleurs seules.

Comme après chaque activité, le plus difficile est de lui faire quitter les lieux. La lumière du soleil couchant mettant l’accent sur des liquides corporels inconnus flottant à la surface de l’eau, j’avais hâte de partir. J’ai du lui vendre le goûter qui l’attendait dans son cartable pour qu’il veuille bien sortir de l’eau. Perso, j’avais plus faim.

Lire les commentaires pour cet article

Expo Tintin à Train World avec un mini et un papy

Ce dimanche, nous sommes retournés à Train World pour l’expo Tintin. Nous avions déjà testé et approuvé Train World mais comme mon fils a découvert Tintin, c’était l’occasion d’y retourner !

Mon papa est fan de bande dessinée et il a offert la réédition de Tintin chez les Soviets à mon petit (3 ans, normal). Le soir je lui lis (d’ailleurs ça commence par une bombe dans un train, ambiance), et des trains il y en a tout le long de l’histoire, ce qu’il adore. On regarde souvent les mêmes planches (celles avec les trains, sans surprise) du coup, proposer au petit d’aller voir « Tintin et les trains » avec son papy l’enchantait.

D’ailleurs, pour y aller, on a pris le train. On peut difficilement faire plus proche que la gare de Schaerbeek et Train World, la gare est accolée au bâtiment, alors qu’y aller en tram nous aurait pris une heure.

Tout le musée a été « pimpé » version Tintin.

Si vous n’y avez pas encore été, Train World est vraiment magnifique. Ce qui est génial pour les kids, c’est qu’ils peuvent monter à bord des vieilles locos et vieux wagons et toucher à tout : même faire « tchou tchou » en tirant une vieille manette.

Du coup, autant vous dire que lui faire quitter les trains fut périlleux ! Je lui ai vendu le simulateur de conduite qui est à la fin du parcours « tu vas conduire un vrai traaaaain » mais les deux étaient en panne (VDM). Il a pleuré tout le temps du trajet jusqu’à la maison (et m’en a reparlé le lendemain matin). Il veut voir « le train de Tintiiiiiin😭😭😭« .

Pour les fans de Tintin, il y a une expo de planches d’Hergé en plus de tout le reste, ce qui rend le tout vraiment complet. Les plus jeunes comme les anciens apprécieront.

Il y a un chouette magasin de souvenirs à la sortie (avec plein de trains 🙄), et un bar/restaurant où boire un chocolat chaud le temps d’attendre le train du retour. ^^

Pour les kids fans de train :

Lire les commentaires pour cet article