fbpx

Le retour des voisins anti-chiens

Alors aujourd’hui je ne vais pas vous parler de mes voisins proches (ceux de mon bâtiment) même si j’ai des news à vous donner sur eux ^^ (ça viendra!), mais bien des gens du quartier qui, visiblement, ne sont pas très dog-friendly.

Cela va faire 3 semaines que Lola remplit notre vie de joie, de dégâts, de pipis et de cacas mais déjà quelque chose me fatigue: les remarques que j’essuie en la promenant!

Cela va des enfants qui hurlent en la voyant mais aussi des adultes qui me menacent: « votre chien n’a pas intérêt à m’approcher » en dirigeant un parapluie vers ma chienne qui n’a rien fait… Et ce matin je me suis fait insulter en ramassant sa crotte…  (✖╭╮✖)

Avec Kiki je ne ramassais pas d’office, puisque sa spécialité était de le faire dans les buissons, donc caché. Ca ne m’a pas empêché de recevoir des amendes pour déjection canine, deux fois, même si l’agent metteur d’amendes ne savait pas me montrer la crotte visée (à 100€ j’ai été exigeante, ben oui si la crotte est invisible, peut-elle recevoir une amende? THAT’S THE QUESTION!!! Et la réponse est oui, en fait :D).
Autant avec Lola, une femelle qui fait tout au milieu du trottoir, j’ai pris la bonne résolution de tout ramasser peu importe la proximité avec la flore locale. Normal quoi.

Et donc, ce matin, alors que j’allais au dressage, un vieux pey a commencé à me faire des remarques alors que Lola faisait sa crotte et que j’attendais, sachet à la main… comme si ce n’était pas assez gênant comme situation :-)
J’ai évidemment répondu que j’allais ramasser, si on me laissait le temps. J’étais super énervée, et du coup il m’est sorti un terme bizarre de la bouche qui prouve bien que je n’utilise plus d’insultes envers autrui depuis la cour de récré:

…. GROS LARD!

Ce à quoi mon assaillant, plus aguerri, a répondu un magnifique « pouffiasse ». On voit directement les pros ici tsé.

Ca va faire trois semaines et j’en ai déjà marre, j’ai déjà envie de faire bouffer à Lola l’un ou l’autre emmerdeur (qui lui ne ramasserait pas ses vilains mots), et en même temps je compatis pour les gens qui ont des chiens bien plus imposants. Au moins, Lola inspire la sympathie, parfois. Ce qui est dommage c’est que maintenant je suis sur mes gardes avec elle.

C’est triste alors que chez mes parents, dans la même commune, à 2,5 km d’ici, tout le monde a son petit chien dans le quartier. Olaf, bien plus impressionnant que Lola (?) a même reçu un accueil chaleureux des voisins et un petit vieux a carrément craqué son slip à la limite de la crise cardiaque « il est trop beauuuu! ». Euh, même moi je ne le trouvais pas très digne de confiance au début, j’ai mis quelques visites avant de m’y faire.

bull terrier

Comparé à Lola :

english bulldog clothes

C’est vrai qu’elle fait VACHEMENT PLUS PEUR! Appelez la fashion police!

Enfin je suis très fière d’elle: elle apprend bien au dressage, même si en apprenant à se mettre couchée elle me sort une pose comme ci-dessus ^^ elle résiste bien au bruit, elle n’attaque pas les autres chiens, commence à tenir les positions demandées… elle apprend aussi le refus d’appât, c’est-à-dire que si elle trouve de la nourriture à l’extérieur ou si on lui en propose elle ne la prendra pas.
Je ne savais même pas que ça s’apprenait aux chiens mais je suis plutôt rassurée, une gentille voisine (elle…) m’a prévenue: elle a entendu deux cas d’empoisonnements de chien dans le quartier récemment. Ragots ou légende urbaine je ne sais pas, mais avec tous ces anti-chiens ce ne peut être qu’une bonne chose à apprendre.

Par contre on est bien partis avec Lola: malgré la réputation gourmande des bulldogs, elle n’est pas intéressée par ses récompenses… (¬▂¬) »

De manière générale, le dressage améliore les relations entre le chien et l’homme et on n’en tire que du positif, puisque le chien est attentif aux demandes de son maître et a confiance en lui. On a aussi un chien sociabilisé et obéissant ce qui est important en ville. C’est un regret que j’ai eu avec Kiki: ne pas avoir pu le prendre avec moi dans les transports en commun ou ne pas pouvoir le faire courir au parc parce qu’il attaquait tout ce qui bougeait. Au final les maîtres ont 90% de responsabilité dans le comportement du chien (les 10% restants sont dans le cas où le « maître » adopte son chien alors qu’elle n’a que 11 ans et ne peut évidemment pas l’emmener au dressage ^^).

Sur ce, j’attends vos répliques de la mort à sortir aux vilains anti-chiens du quartier, parce qu’avec ma répartie de gamine, je ne vais pas aller bien loin.