fbpx

Test du purificateur d’air Rowenta

purificateur d'air rowenta PU6080F0 avis

Début juillet, j’ai eu une crise d’allergies terrible. Dans un désespoir le plus total, j’ai donc commandé un purificateur d’air Rowenta. Mon avis détaillé dans l’article.

En toute transparence

Non sponsorisé – lien d’affiliation Amazon dans l’article. Test rédigé en toute honnêteté après un mois et demi d’utilisation.

Team allergies

J’ai souvent le nez qui chatouille. Deux fois par an, en dehors de la période « rhume des foins », j’ai des pics où j’ai envie de m’arracher le nez tellement ça chatouille.

J’ai fait plusieurs tests d’allergies et on n’a jamais trouvé à quoi je réagissais. Et comme j’ai de la chance, je ne supporte aucun anti-histaminique, sauf l’Allegratab, qui ne me soulage pas quand j’ai ces grosses allergies. Je préfère avoir envie de m’arracher le nez à cause de ces allergies 4 jours par an plutôt qu’être complètement mal à cause des médocs.

Quand j’allais voir sur le site qui recense les allergènes dans l’air à Bruxelles, chaque fois ça correspondait à des spores de champignons. OKER.

Début juillet donc, une crise d’allergie terrible m’a fait passer le pas (en sachant très bien que le temps d’être livrée, ce serait passé, mais pour les prochaines fois ). Après avoir comparé plusieurs modèles, j’ai vu que le purificateur d’air Rowenta éliminait jusqu’à 100% des allergènes dans l’air.

Lola (le chien de la maisonnée) est également allergique… aux squames humains ! Même pour elle, j’avais déjà pensé acheter un purificateur d’air.

Rowenta a plusieurs modèles de purificateurs d’air, j’ai du choisir une taille selon la surface, et qu’il soit connecté ou non. Sincèrement, j’aurais préféré un Dyson car je fais confiance à cette marque qui pour moi est synonyme de durabilité (mon ventilateur Dyson testé en 2013 fonctionne toujours parfaitement), mais le budget n’est pas là.

Le Rowenta PU6080F0 Purificateur d’Air Intense Pure Air Connect XL 

J’ai du prendre le modèle XL car on a un grand appartement en duplex, 140m2 sans vraiment de portes et une hauteur de plafond de 4,5 mètres. Ca fait beaucoup de mètres cubes à brasser. Le même modèle existe en plus petit (et donc en moins cher).

J’hésite à en racheter pour la chambre des enfants (qui elle, a une porte). Je culpabilise de dormir avec un air pur alors que mes enfants non. C’est sur notre liste pour après le déménagement, et d’un autre côté on a un système de ventilation d’air auquel je n’ai rien compris… à investiguer.

Pourquoi purifier son air ?

On commence de plus en plus à parler, enfin, de la qualité de l’air en ville. Je trouve juste que quand on fait l’effort de manger bio, d’utiliser des produits de beauté les plus naturels possible… si il est possible de respirer un air plus pur, pourquoi ne pas faire cet effort ?

Certes, ça a un coût, tout comme l’alimentation bio est malheureusement plus chère, tout comme les produits de beauté naturels (quoique).

À ce sujet, je vous rappelle d’ailleurs qu’on est plus exposé à la pollution dans sa voiture qu’en vélo ou à pieds. Mais surtout, que l’air intérieur est plus pollué à l’intérieur des ménages qu’à l’extérieur.

À vous de choisir votre « cocktail santé », comme je l’appelais enceinte.

Par contre je trouve que ça devrait être obligatoire dans toutes les crèches et écoles.

Après, vous me direz de lutter contre les causes de la pollution. Ok. Mais je trouve ça plus rapide et moins fatiguant de purifier mon air intérieur moi-même. Mais je partage le combat !

Test du purificateur d’air Rowenta

Commandé le samedi soir sur Amazon, il est arrivé le mardi. Entretemps, ma crise d’allergie était passée évidemment. Ca ne m’a pas empêché d’être hyper enthousiaste de purifier mon air.

L’appareil visuellement

Je trouve l’appareil assez joli. Il peut faire de la lumière, ou pas. Il est extrêmement léger. Tellement léger qu’il donne une impression de plastique un peu brolesque.

avis Rowenta PU6080F0 Purificateur d'Air Intense Pure Air Connect XL
Rowenta PU6080F0 Purificateur d'Air Intense Pure Air Connect XL
avec la lumière allumée… et déjà un bug de filtre détecté ou non (j’y reviendrai)

Quand on le regarde de très près, on voit qu’il vibre presque imperceptiblement ! À la place des concepteurs, j’aurais mis un poids dedans pour qu’il fasse plus solide. #MoiDesigneuse

Première déception : l’application

Avec un adepte de domotique à la maison, l’application était dans le top des attentes que nous avions sur ce purificateur d’air. J’ai directement senti que ça puait (sans jeu de mot) quand j’ai mis 15 minutes à connecter l’appareil au WiFi de la maison. D’ailleurs, quand il est rentré, j’ai demandé à Seb de ne pas s’énerver en essayant de se connecter.

C’est tout sauf intuitif ! J’ai eu envie de pleurer tellement c’était frustrant et il y avait d’étapes à franchir pour être enfin connecté. Et quand le purificateur était enfin connecté au WiFi… l’application déconnectait mon compte, et je pouvait tout recommencer ! 😭

Mais après cette étape (la pire), je dois dire que je n’ai plus été déconnectée comme au premier jour, où peut-être que l’on chipotait trop. 😇

Sinon, l’application est très basique. Elle montre le niveau de pollution exterieur (en haut) et intérieur (au milieu de l’écran). Parfois elle affiche « l’air extérieur est pur, ouvrez la fenêtre ! », j’apprécie son honnêteté. 😁

ou l’inverse ;-)

L’application permet de changer le mode à distance (mode nuit, jour, boost…). Mais elle ne permet malheureusement pas d’enregistrer les niveaux de pollution, d’avoir des historiques… non, juste les données en direct. Du coup je l’ouvre souvent, j’aime bien me faire une idée… car sur l’appareil, aucune données ne sont affichées.

Le purificateur d’air Rowenta en action

Après la déception de la connexion au WiFi pour pouvoir utiliser l’application, il n’y a pas beaucoup de choix : le laisser allumé ou éteint, et choisir le mode : boost pour purifier l’air rapidement, jour ou nuit (silencieux).

Quand je l’allume après qu’il soit resté éteint toute une journée, j’arrive à 50machin/m3, je ne sais pas DU TOUT à quoi ça correspond, mais quand l’appareil tourne, on descend à max 10. A 50, il dit encore que c’est de l’air pur.

En mode boost, cinq minutes suffisent pour purifier l’air de toute une pièce.

quand on l’allume
Après l’avoir fait tourner
Rowenta PU6080F0 application pollution
une fois le matin j’ai vu pollution modérée et gaz (capture d’écran). Seb m’a dit qu’il venait de passer devant après s’être mis du parfum. Donc le purificateur d’air avait « senti » les crasses de son parfum.

On n’a jamais fait le test de fumer à côté ! Par contre, après une méga drache qui a donné lieu à une bonne vieille odeur de refoulement d’égoût chez nous, on l’a fait tourner en mode « boost » et il nous a rapidement sauvé !

Pareil pour les odeurs de barbecue des voisins alors qu’on a laissé la fenêtre ouverte : on ferme les fenêtres, purificateur d’air et HOP, un air pur.

L’autre avantage que j’y ai trouvé à l’utilisation, c’est de ne plus me réveiller de la sieste avec une grosse migraine. Les amis de la team sieste verront de quel type de mal de tête je parle. Je dors beaucoup mieux ce qui est logique puisqu’on ne marine pas dans notre vieil air déjà respiré. #fraicheur 😋

Autre point négatif : devoir changer les filtres

Je n’ai pas trouvé dans mes recherches de modèles de purificateurs d’air auxquels il ne faut pas changer les filtres régulièrement (Seb me dit que ça existe).

Sur le purificateur d’air Rowenta XL connecté, il y a 4 filtres différents, du plus grossier au plus fin :

  1. le pré-filtre capture la poussière, les cheveux et les poils d’animaux.
    Il se nettoie, n’a pas besoin d’être changé.
  2. charbon actif capture les fumées, les odeurs, les composants organiques volatiles et les polluants chimiques
  3. Allergy+ capture les particules fines, les pollens, les squames d’animaux, les acariens, les moisissures, les bactéries et les virus.
  4. Nano Captur breveté, exclusif, détruit définitivement le formaldéhyde(4), polluant atmosphérique intérieur extrêmement toxique

L’application note en direct le niveau de chaque filtre. Le pré-filtre qui capte le plus gros doit être nettoyé toutes les 3 semaines environ, ça dépend de la poussière chez vous. Après un mois et demi, nos filtres sont à :

Son utilisation a donc un coût. Chez nous, on devrait racheter un filtre à charbon actif et nanocaptur, si je calcule bien, tous les 4 mois max.

Le bug du pré-filtre

Deux fois déjà le pré-filtre est arrivé à 0%. La première fois je l’ai nettoyé à l’eau en le séchant soigneusement, mais il ne m’a plus détecté le préfiltre sur l’appareil les jours suivants, ça s’est remis seul. Deuxième fois je l’ai nettoyé au chiffon, pensant avoir fait bugger avec l’eau la première fois, mais non. Il m’indique toujours que je n’ai pas de pré-filtre (comme sur la deuxième photo), ce qui est un peu bof. Heureusement, cela ne l’empêche pas de tourner.

Silencieux

Si pour Seb, l’application était au centre de ses attentes, pour moi c’était le niveau sonore que j’appréhendais !

L’appareil affiche un niveau sonore de 17 décibels en mode silencieux. De nouveau, je ne sais pas trop à quoi ça correspond.

Maintenant je sais, 17 décibels ce n’est rien du tout ! Quand il est en mode silencieux ou nuit, on ne peut l’entendre qu’en étant juste à côté et en tendant l’oreille. On n’entend rien ! Pour mon plus grand bonheur d’hypersensible.

Du coup, il est allumé toute la nuit. La journée, on le remet en mode « jour », ou on l’éteint et on ouvre les fenêtres sinon le niveau de pollution.

Conclusion

Même si je l’ai acheté pour des effets imperceptibles sur la santé, le purificateur d’air m’a déjà sauvé de mauvaises odeurs. Avec le préfiltre, il empêche pas mal de poussières de se déposer sur les meubles.

Je devrai par contre attendre mes prochaines allergies pour voir si ça a un effet pour moi à ce niveau.

Je ne vais jamais à la campagne pour sentir du vrai air pur, mais je pense que ce qui sort du purificateur d’air Rowenta y ressemble. 🌼